Article 

Période de confinement : à propos du stress et de l'anxiété

Cette période de confinement est un événement qui vient perturber nos quotidiens, nos projets.

Notre capacité d'adaptation est mise à l'épreuve physiquement, émotionnellement, psychologiquement et matériellement.

Le ralentissement, le changement de rythme, la réduction de mouvements, la proximité continuelle avec les proches ou la séparation, et tant d'autres préoccupations que provoquent cette situation particulière sont plus ou moins faciles à gérer au quotidien.

Cette période nous demande d'être créatif, c'est à dire, de trouver des ressources qu'on connaissait déjà,  ou des nouvelles ressources pour transformer ces contraintes en une possibilité d'initier d'autres attitudes que nous n'avions pas l'habitude ni le temps de provoquer.

Lire, faire une pratique physiques ajustée à nos espaces restreints, méditer, écrire, .... ne rien faire aussi, tout cela s'offre à nous dans le champs de nos expérimentations. 

Un obstacle peut parfois s'exercer sur nous, caractérisé par un état de stress qui émane de notre propre mental, lié à notre anxiété.

 

 

 

 

Le stress mental

L'anxiété nous fait toujours glisser du présent à un autre temps (passé ou futur).

Que ce soit au futur parce qu'on s'en inquiète ou que ce soit au passé parce qu'on le rumine.

Le constat est que dès que nous sortons de notre temps, c'est à dire de notre puissance dans l'instant à faire, à dire, à réaliser, nous laissons entrer dans notre présent des sentiments, des émotions, idées, qui nous plongent dans l'impuissance avec tout le stress anxiogène que cela provoque.

Nous pensons comme nous nous sentons dans le présent

Il est donc primordiale de bien se sentir dans le temps présent pour ne pas alimenter de pensées anxiogènes notre passé ou notre futur.

Tout ce qui dans notre passé est ressassé sans possibilité d'être changé, réparé ou amélioré dans notre présent, est toxique à notre pensée car cela créé en nous de l'impuissance et donc du stress.

Toutes nos projections dans le futur qui ne peuvent pas être préparées pour notre avantage futur dans notre présent, sont toxiques à notre pensée car elles génèrent de l'impuissance et donc de l'anxiété.

La résolution est de revenir à l'état de corps du présent et de  redisposer notre corps dans un ressenti émotionnel et mental, détendu et confiant.

Le corps physiques réagit comme une corde sur un instrument, qui s'accorde à la tonalité qu'on lui donne.

Rappelons certains signaux que le stress et l'anxiété peuvent engendrer, tels que des maux de dos, de tête, tachycardie, dérèglement digestif, hormonal,  troubles du sommeil, de l'humeur, et tout ce qui était fragile s'exacerber et devenir bloquant.

Cette période nous oblige à être un maximum autonome et créatif dans la résolution de nos stress.

Cela à du bon dans la mesure où des ressources nouvelles peuvent émerger et dans la pratique de notre créativité.

Pour autant, il est bon de prendre en considérations nos limites, et ne pas hésiter à demander de l'aide quand c'est nécessaire.

Ne pas hésiter à consulter toutes les ressources à votre disposition, plateformes d'appels, de conseils, votre médecin traitant, et vos thérapeutes habituels qui pourront vous aider au mieux des possibilités qui leur sont imparties.

Pour ma part, je reste à votre écoute.

Ciclomène

©2019 par Micro Ostéo Digitale®. Créé avec Wix.com